Chez nos voisins belges : Le procès de la solidarité

La solidarité peut-elle mener à l’emprisonnement ? 12 personnes, dont des hébergeur.se.s, des bénévoles du parc Maximilien et des hébergé.e.s, se retrouvent devant la justice pour avoir aidé des migrant.e.s en transit. Elles sont accusées de trafic d’êtres humains et de participation à une organisation criminelle…Un amalgame qui criminalise les tentatives de venir en aide à des personnes migrantes ou le simple fait d’être migrant! Or c’est bien l’absence de voies de passage sûres et légales et de structures d’hébergement pérennes qui sont un crime et poussent chaque jour ces personnes dans une extrême précarité. Un amalgame qui annonçait la tenue d’un procès avant tout politique.

Source ZIN TV