G7 à Biarritz : interdiction de manifester dans un périmètre “élargi”

L’autorisation de manifester à Bayonne sera “hautement improbable”, a déclaré le préfet des Pyrénées-Atlantiques Gilbert Payet, à cause de la “distance aussi proche” du lieu où se déroulera le sommet du G7, à Biarritz du 24 au 26 août. Le préfet, le sous-préfet Hervé Jonathan et le maire de Biarritz Michel Veunac ont présenté ce 23 janvier le dispositif de sécurité qui sera mis en place durant le G7.

« Habituellement, on autorise des manifestations dans des lieux éloignés avant le sommet, et on interdit les manifestations pendant toute la période du sommet sur un périmètre qui reste à définir », a affirmé Gilbert Payet. « Si vous autorisez une manifestation à Bayonne pendant le sommet, imaginez les moyens qui seraient nécessaires pour essayer de permettre la sécurité de cette manifestation. Donc tout cela va être analysé au moment opportun ». Pour le préfet des Pyrénées-Atlantiques, il est « hautement improbable » qu’une manifestation soit autorisée à Bayonne pendant la tenue du G7.

Contrôles renforcés en amont du sommet

La décision sera arrêtée « très certainement à l’approche du mois d’août, une fois qu’on aura analysé l’ensemble des menaces pesant sur le sommet et les réponses qu’on va y apporter », a ajouté le préfet, certifiant toutefois que cette interdiction de manifester serait « élargie » à l’ensemble de la Côte Basque, voire au département et au sud des Landes. En revanche, il est « totalement exclu de faire appel aux militaires ».

Il faudra s’attendre également, dans les jours qui précèderont le G7, à un renforcement des contrôles aux frontières, à la gare SNCF de Biarritz (qui restera accessible pendant le sommet) et dans un périmètre plus large qui reste encore à définir, « mais dans le respect du cadre légal, c’est-à-dire notamment des contrôles qui pourraient être organisés en fonction de l’information qu’aurait eue le procureur de la République, sur la base de l’article 78-2 du code pénal », a précisé Gilbert Payet.

Deux zones de contrôle à Biarritz

La zone 1 (rouge), dite de « sécurité renforcée », concernera le cœur même du sommet, là où vont se rencontrer les chefs d’État membres du G7. Elle couvrira un périmètre allant du casino Bellevue jusqu’au plateau du phare, en passant par le Casino municipal et l’Hôtel du Palais. L’accès à la Grande plage sera totalement interdit. Dans cette zone, la circulation et le stationnement sera interdit.

L’objectif de la zone 2 (bleue) dite de « protection », est de « permettre aux services de sécurité d’avoir une marge de sécurité », afin d’éviter, explique le préfet, que des manifestants s’approchent des lieux du sommet. Les résidents et professionnels des deux zones sécurisées pourront stationner leur véhicule au sein de ce périmètre.

Seuls les habitants (résidents permanents ou locataires de courte durée) et les professionnels auront l’autorisation d’accéder à ces deux zones, à la condition de présenter leur badge ainsi qu’une pièce d’identité. Un courrier devrait prochainement être envoyé aux Biarrots pour effectuer leur demande de badge et de macaron pour les voitures. Dès le 4 février, un centre d’information sera mis en place ainsi qu’un numéro vert. Le maire Michel Veunac a assuré que les Biarrots seraient tenus régulièrement informés d’ici au mois d’août.

SOURCE : https://mediabask.naiz.eus/eu/info_mbsk/20190125/g7-a-biarritz-interdiction-de-manifester-dans-un-perimetre-elargi