«

»

Nov 09

Le mot de Bruno// vendredi 18 novembre 2016 à 19h à Ustaritz

images

«   Depuis le mois de novembre 2015, suite aux attentats parisiens, François Hollande nous le confirme : « LA FRANCE EST EN GUERRE ! » À grands coups de déclarations graves et solennelles, face au congrès, à Versailles, on tend à nous faire croire que nous mettons fin là, à une longue période de paix, que nous garantissons, au sein de l’ONU depuis sa création en janvier 1946.

  « LA FRANCE EST ENCORE ET TOUJOURS EN GUERRE ! » aurait été plus juste au regard de l’Histoire.  Car si aucun conflit armé n’est venu troubler notre quiétude sur le territoire national, rappelons que le pays des Droits de l’Homme, chantre de la paix, membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, a été engagé militairement sur un grand nombre de guerres :

·         Guerre d’Indochine (1946 – 1954)

·         Guerre de Corée (1950 – 1953)

·         Guerre d’Algérie (1954 – 1962)

·         Guerre de Suez (1956 – 1957)

·         Crise de Bizerte (1961)

·         Conflit Tchado/Lybien (1978 – 1987)

·         Guerre du Golf (1990 – 1991)

·         Guerre Civile Djiboutienne (1991 – 2001)

·         Guerre du Kosovo (1998 – 1999)

·         Guerre d’Afghanistan (2001 – 2014)

·         Guerre Civile Lybienne (2011)

·         Guerre du Mali (2012 – Pas finie)

·         Troisième guerre civile de Centrafrique (2013 – 2014)

·         Guerre contre l’EI (2014 – Pas finie)

  Notre pays est actuellement engagé sur de nombreux « théâtres d’opérations ». A travers le monde, ce sont plus de 30 000 militaires mobilisés, sans compter les quelques 10 000 soldats en vigilance sur notre territoire pour l’Opération Sentinelle (Extension du plan Vigipirate) et le maintien de l’Etat d’urgence. Après chaque attentat où des français en tuent d’autres sur notre sol, notre gouvernement répond illico par des bombardements intensifs sur la Syrie ou l’Irak, validant ses décisions d’utiliser des armes explosives en milieu urbain, en quelques heures, au mépris des conventions de Genève. Notre président se vente même de commanditer des opérations secrètes de meurtres ciblés. Rien de nouveau quand on se rappelle comment la France se débarrasse des activistes antis essais nucléaires à Auckland par exemple. Essais de bombes nucléaires, donc d’armes de guerre !

  Rajoutons à cela que 40% de notre PNB émane des activités de nos grosses entreprises du CAC40 dans nos anciennes colonies africaines, (territoires dont nous avons acquis le contrôle lors de guerres impérialistes particulièrement meurtrières) et de nos ventes d’armes. Notons les performances de notre chef d’état en sa qualité d’agent commercial du lobby des armes.  En effet, les seules fois ou l’ensemble de l’assemblée nationale se lève pour le féliciter c’est quand il revient d’un continent en guerre avec un carnet de commande « Dassault » bien rempli, alors que sa mission à l’étranger, en tant que représentant de notre république serait plutôt d’aller prêcher le respect des droits de l’homme, de ceux de la femme, et de valeurs telle que la liberté, l’égalité et la fraternité, par exemple !

  La démonstration est faite : fabricant et grand vendeur d’armes, la France est un pays belliqueux, au service du grand capital. Ce dernier, n’ayant que faire de l’humain et du climat, crée toujours plus d’inégalités, et vend les armes toujours plus nécessaires aux conflits crées. Le tout encouragé par la politique militariste de l’Etat, protégeant son PNB. La boucle et bouclée. Le serpent se mord la queue, nous voulons lui couper la tête en demandant l’arrêt des bombardements, de la fabrication et de la vente d’armes de guerre. Nous réclamons aussi la gestion humanitaire, digne et immédiate des populations déplacées.

NON AUX ARMES DE GUERRE, STOP AUX BOMBARDEMENTS, SOLIDARITE AVEC LES MIGRANTS!!

A propos de SOLIDARITE AVEC LES MIGRANTS; réunion publique le 18 novembre…unnamed

A propos de l'auteur

Angie1340