Nos droits valent bien une grève générale !